FNC jour 11 : l’amour et ses secrets

Mon der­nier jour de FNC 2016 fut une terre de contrastes. Une… comé­die roman­tique, avec La Prunelle de mes yeux, troi­sième long-métrage d’Axelle Ropert, qui avait fait sen­sa­tion il y a quelques années avec La Famille Wolberg. Puis, Mademoiselle de Park Chan-Wook, une sombre his­toire de meurtres, d’arnaques, d’héritage, de folie, de pen­dai­son et d’amour saphique.

Lire